La pyramide de Dilts

Selon Robert Dilts, nous sommes psychologiquement organisés en niveaux logiques, qui influent les uns sur les autres de manière hiérarchique. La fonction de chaque niveau est d’organiser et diriger les interactions qui se produisent au niveau immédiatement en dessous.

Ainsi, pour faire évoluer des comportements, il faut travailler sur les capacités (développer de nouvelles compétences), mais aussi sur les croyances et valeurs. Plus le niveau d’intervention est élevé, plus le changement est spectaculaire, puisqu’il rayonnera et impactera sur l’ensemble des niveaux inférieurs. A l’inverse, si les niveaux logiques sont traités de manière indépendante, il peut apparaître des désalignements, des tensions, des injonctions paradoxales, qui viennent enrayer le bon fonctionnement de l’organisation et contribuent à une perte de sens et/ou de confiance.

En suivant la logique de la pyramide de Dilts, prenons l’exemple d’une entreprise qui souhaite devenir la référence de la satisfaction client sur son marché.

Sa première action se fera au niveau le plus haut, c’est-à-dire ‘’le sens’’, en partageant cette ambition à l’ensemble des collaborateurs.

La 2ème action se fera au niveau ‘’identité’’ en redéfinissant par exemple les intitulés et fiches de postes pour que la satisfaction clients (interne et externe) soit au centre de chaque mission. L’objectif étant que chacun se définisse comme un acteur de la satisfaction client, que sa fonction soit directement en contact avec le client ou que son rôle soit davantage dans une fonction support. On inclue ainsi l’identité et le rôle de chacun dans cette ambition stratégique. On parle alors de symétrie des attentions.

La 3ème action se fera au niveau des valeurs de l’entreprise. Celles-ci doivent être porteuse du sens et des rôles redéfinis. Elles pourront ainsi être revisitées ou totalement réécrites. De ces nouvelles valeurs découleront de nouvelles attitudes et habitudes.

On bascule ainsi au 4ème niveau : les capacités. C’est l’étape dans laquelle l’entreprise va cartographier les compétences pour répondre aux ambitions des niveaux supérieurs et délivrer les formations nécessaires. Ces nouvelles capacités peuvent à la fois concerner du savoir-faire et du savoir-être.

C’est uniquement une fois tout cela opéré que les comportements vont progressivement évoluer dans le sens de la stratégie. On arrive ainsi à l’avant dernier niveau. Les nouveaux attendus de comportements pourront être alors intégrés comme critères importants des évaluations et des objectifs individuels et collectifs.

Enfin, le dernier impact se joue au niveau de l’environnement et notamment la concurrence. L’enchaînement cohérent des actions doit permettre à l’entreprise de prendre sa place de leader au sein de son marché.

Ce fonctionnement en cascade garantit ainsi l’alignement et la cohérence des actions et ainsi une meilleure intégration et réussite de vos projets.

Et vous, à quel niveau démarrez-vous vos projets ? L’ensemble des niveaux sont ils traités ?

Basé en région lilloise, Impulse Conseil est un cabinet de conseil en management et en transformation. Nos équipes de consultants agissent comme de véritables partenaires pour nos clients qui se transforment et font face sans cesse à de nouveaux défis. Nous accompagnons les directions générales ainsi que les ressources humaines dans la définition et le déploiement des ambitions de l’entreprise en terme de culture et de management. L’alliance du conseil, du coaching et de la facilitation nous permet d’assurer un ancrage profond des nouvelles attitudes et aptitudes attendues.