Nous avons eu la joie de participer à la Fabrique du Changement le jeudi 7 octobre dernier, une journée rythmée par des ateliers variés, des témoignages inspirants et de belles rencontres. Un temps d’introspection et à la fois d’ouverture qui nous rappelle une fois de plus à quel point notre mission est belle et importante. Retour sur l’événement…

C’est au sein du Stab Vélodrome de Roubaix que les organisateurs de cette journée nous avaient donné rendez-vous. Après un temps convivial de bienvenue, nous avons été invités à quelques étirements et temps de rires. La première conférence de Stéphane RIOT, ancien responsable RSE de Vivendi et aujourd’hui président de NoveTerra, nous a questionné sur le thème de la transformation de soi, de son équipe et plus globalement de son organisation.

Il a notamment pu nous rappeler l’importance de nous reconnecter aux 4 éléments qui sont plus ou moins présents chez chacun et permettent de trouver un bon équilibre dans nos projets :

·       la terre correspond à notre besoin d’appartenance et de structure ;

·       l’eau permet de fluidifier les échanges et de créer de nouvelles relations ;

·       le feu caractérise notre énergie, notre enthousiasme et l’envie de passer à l’action ;

·       l’air permet l’ouverture, le rêve et l’inspiration pour de nouvelles idées.

S'inspirer du vivant pour un management inspirant

Nous avons par la suite choisi de nous orienter vers un atelier animé par Nathalie Lévy et Yves de Maillard permettant d’étudier les connexions existantes entre le monde du vivant et nos pratiques managériales. A travers l’étude des peuples racines, le prisme des terreaux culturels et plusieurs méthodes nous avons pu constater que les parallèles étaient légion. Nous pouvons par exemple nous rappeler de l’importance de permettre à chaque collaborateur de trouver un terreau fertile au sein de nos organisations afin de de s’épanouir au mieux.

Il faut aussi garder en tête qu’au même titre que la nature et ses saisons, nous avons des cycles à respecter. Cela passe par le fait de connaître ponctuellement des périodes intenses mais aussi de mesurer l’importance de savoir souffler, prendre du recul et célébrer les succès. Ces temps plus calmes sont tout aussi importants en termes de récupération et sont souvent propices à l’émergence de nouvelles idées.

Mettre en place une équipe intrapreneuriale exceptionnelle

Après le déjeuner et de nombreux échanges nous avons opté pour un atelier nous encourageant à imaginer notre équipe intrapreneuriale idéale. Nous avons chacun nos forces et faiblesses qui peuvent être fortement complémentaires à celles de nos collègues. Savoir identifier les bonnes compétences peut créer une réelle richesse.

A travers une grille de lecture, mise en place par l’entreprise Open Players, nous avons pu identifier ce que nous apportons naturellement à une équipe et ce dont, au contraire, nous pourrions manquer. Identifier des personnes disposant de ces compétences complémentaires nous permettrait de créer des équipes d’autant plus riches. Le modèle proposé identifie différents types d’énergies : d’observation, de conceptualisation, d’action et de croissance N’hésitez pas à découvrir la méthode plus en détail en cliquant ici.

Définir la raison d'être de son entreprise

Pour clore au mieux cette journée, nous souhaitions terminer par des témoignages. Nous n’avons pas été déçus de choisir la conférence portant sur la raison d’être des entreprises, thème plus que jamais d’actualité au vu de la période traversée. C’est le sens qui permet de guider l’action, non seulement des collaborateurs mais aussi des partenaires, des clients. Les témoignages de Sophie Villette (Oney), Grégory Thibessard (Altera) et d’Emilie Thelier (Boulanger) ont renforcé d’autant plus cette conviction. Les modalités d’écriture ont été différentes pour chacun mais un socle était commun : celui de la définir collectivement.

Nous en sommes persuadés, cette raison d’être doit être élaborée au plus proche du terrain, avec les collaborateurs. C’est le prérequis permettant d’être fidèle à la réalité, et surtout de les impliquer dans la construction de la vision. Chez Oney, cela s’est traduit par une remontée du contenu à travers des groupes de travail. C’est via cette matière que l’écriture a été possible. La direction RH de Boulanger a choisi d’emmener le comité de direction à travers un périple en bus de 2 000 kilomètres pour rencontrer les collaborateurs dans 10 villes différentes. Ce sont ces rencontres et le contenu récupéré qui a ensuite permis d’écrire la raison d’être aujourd’hui partagée par l’entreprise.

L’édition de la Fabrique du Changement aura tenu toutes ses promesses. Nous en ressortons avec un vœu renforcé : celui de voir des entreprises se transformer plus encore en plaçant toujours l’humain au cœur des préoccupations.

Merci à tous ceux dont nous avons croisé la route, merci pour ces partages et nos échanges. Nous sommes à disposition pour les poursuivre ou les entamer avec ceux que nous n’avons pas pu encore rencontrer. A bientôt et, au plus tard, à l’année prochaine !