Notre participation à la conférence DII des Directeurs du Contrôle de Gestion

Le 21 mars 2019 s’est tenue à Paris la conférence annuelle des Directeurs du Contrôle de Gestion, organisée par DII et à laquelle notre cabinet Impulse Conseil a participé.

Entre robotique, IA, Data Analytics, digitalisation des reportings, refonte d’indicateurs et évolution du rôle et des compétences des contrôleurs de gestion, etc., cette conférence a été l’opportunité de profiter de témoignages concrets et opérationnels issus de grandes entreprises. Nous repartons de cette conférence enrichis d’une nouvelle vision sur les problématiques que nos clients rencontrent aujourd’hui – et rencontreront demain.

Au programme cette année : Les retours d’expériences de 9 intervenants, regroupés en 3 grands thèmes.

La thématique de la « Transformation du rôle du contrôle de gestion » aura lancé la journée ! Gestion des données, RPA (Robotic Process Automation), IA, etc… La fonction Contrôle de Gestion est en pleine digitalisation et le Directeur du Contrôle de gestion devient le chef d’orchestre de cette transformation. La deuxième partie de la conférence fut consacrée aux nouvelles organisations de la fonction Contrôle de gestion, aux nouveaux profils qui émergent et aux compétences des contrôleurs de gestion de demain. Finalement, nous clôturons la journée sur la thématique de la gestion des données par le Contrôle de Gestion. L’occasion ici de mettre en avant des cas d’application concrets en matière de big data pour les contrôleurs de gestion, de définition d’indicateurs clés de performance ou encore d’opportunité de centralisation dans la production des reportings.

SANOFI, Groupe SEB, BASF, GENERALI, PMU et bien d’autres entreprises étaient autour de la table pour ce décryptage des chantiers prioritaires et des grandes transformations qui attendent le Directeur du Contrôle de Gestion.

Retour sur cette 34ème édition du rendez-vous annuel des Directeurs du Contrôle de Gestion !

Au programme de la conférence : retours d’expériences, partages entre pairs, séances de FAQ, networking et échanges de cartes de visites autour de moments de convivialité.

Autour de la table : des intervenants de qualité pour aborder le thème central de cette édition « Les grands défis de la transformation du contrôle de gestion, en 2019 et dans les prochaines années ».

3 temps principaux pour organiser les débats et les échanges : 

La transformation de la fonction du contrôle de gestion

Les nouvelles organisations et compétences autour de la fonction contrôle de gestion

L’enjeu de maîtrise des données pour le contrôleur de gestion

Revenons plus en détail sur ces différentes interventions en nous arrêtant sur la question du rôle et de l’organisation du contrôle de gestion. Ce qui ressort des différents partages d’expériences, c’est tout d’abord le constat des dysfonctionnements et des points de faiblesse qui ont motivé la transformation : tous évoquent le manque de clarté dans la répartition des rôles et responsabilités (au sein du contrôle de gestion, vis-à-vis des métiers et opérations, entre les filiales et le groupe, etc.) ainsi que le manque de standardisation des processus clés de la fonction. S’ajoutent également la complexité et l’hétérogénéité des outils informatiques dont ont besoin les contrôleurs de gestion avec, au centre des préoccupations, l’enjeu de la maîtrise, de l’analyse et de la restitution des données.

Une transformation à plusieurs échelles a donc été menée par ces différentes entreprises. Elles ont agi à la fois sur le plan du positionnement du contrôle de gestion au sein de l’entreprise, sur l’organisation de la fonction vis-à-vis des opérationnels et des métiers, mais aussi sur les processus clés et les outils qui les structurent et les automatisent. Le partage des expériences de SANOFI et de BASF ont illustré l’importance de la mise en place d’organisations nouvelles, mieux adaptées aux enjeux d’accompagnement des métiers et de « business partnership ».

Deux exemples ont été mis en avant :

La mise en place de « CoE » (« Centers of Expertise »),

L’application du concept de CSP (Centre de Services Partagés) à la fonction reporting.

Cela a donc été l’occasion de tirer de grands enseignements sur la démarche de construction et de déploiement de ce type d’organisation, à commencer par celui de l’importance d’une gouvernance globale. Ces organisations – et les projets qui les font naître – doivent s’inscrire dans une gouvernance forte, avec un sponsorship important au sein de l’entreprise, systématiquement porté par un membre de la Direction Générale. C’est par l’empreinte de cette gouvernance que seront déclinés les grands principes de fonctionnement de ces organisations, à commencer par la clarification des rôles, des responsabilités et des tâches qui en découlent entre contrôle de gestion, métiers, opérations, direction générale et autres fonctions supports.

Le deuxième enseignement, c’est bien évidemment l’importance de la technologie et du digital : le déploiement de SI (ERP, outils de BI et de « data-visualization », solutions de Corporate Performance Management, etc.) sont non seulement un puissant levier de simplification et de standardisation des processus mais aussi un vecteur de changement pour les personnes impactées par ces nouvelles organisations. Dans cette perspective, la mise en place d’outils SI harmonisés et performants, notamment en matière de Core Model d’ERP et d’outils de reporting, au sein de ces 2 entreprises a idéalement servi le déploiement de ces nouvelles organisations, permettant aux contrôleurs de gestion de se focaliser sur les tâches à plus haute valeur ajoutée, en accompagnement des métiers et en aide à la prise de décision.

On pourra citer enfin l’importance d’avoir un pilotage de projet et une conduite du changement rigoureux dans le cadre de ces transformations. En la matière, l’implication de consultants sur ces sujets a été décisive, à la fois en amont pour accompagner les entreprises à la construction de la cible mais aussi tout au long du projet en matière de pilotage, de mise en œuvre de cette cible et d’accompagnement des équipes au changement.

L’autre grand sujet abordé de manière transverse par l’ensemble des intervenants a été celui des compétences et du profil du contrôleur de gestion d’aujourd’hui et de demain. Entre « data scientist », « performance hero » et « business analyst », comment le métier de contrôleur de gestion évolue-t-il et peut-il être défini en 2019 ? Quelles en sont les compétences clés et comment capter ou développer ces compétences ? Là encore, les interventions ont été riches et ont permis d’éclairer le sujet de manière concrète et pragmatique.

La data est au cœur de la transformation digitale et le métier de contrôleur de gestion n’est plus simplement de contrôler, mais de concevoir, structurer et imaginer des outils d’analyse performants permettant l’atteinte des objectifs, et ce en étant résolument « data-centric ». Il apparaît donc naturel que les compétences clés du contrôleur de gestion intègrent progressivement cette dimension « donnée ». En témoignent les nouveaux profils métiers cible au sein des départements de contrôle de gestion, des profils mêlant :

Expertise analytique et financière,

Capacité à faire le lien entre les données et le business,

Compétences informatiques,

Qualités relationnelles.

Expertise, data et performance : le trio gagnant du contrôle de gestion à horizon 2020 !

Cette conférence aura également été l’occasion de partager les résultats de mise en œuvre concrète de transformation au premier rang desquels sont à citer la digitalisation de l’audit et du contrôle interne chez SEB ou la démarche innovante de refonte d’indicateurs clés de performance (KPI) au sein du contrôle de gestion du PMU.

Vous l’avez donc compris, cette 34ème édition du rendez-vous annuel dédié aux Directeurs du Contrôle de Gestion a été une belle occasion de partager autour des problématiques communes que rencontrent les CFO et les Directeurs du Contrôle de gestion d’aujourd’hui. Les témoignages auront été riches et les questions nombreuses, permettant à chacun de tirer le maximum de valeur de cet échange et d’adresser au mieux ces nouveaux défis à horizon 2020 !

Basé en région lilloise, Impulse Conseil est un cabinet de conseil en management et en transformation. Nos équipes de consultants agissent comme de véritables partenaires pour nos clients qui se transforment et font face sans cesse à de nouveaux défis. Nous accompagnons les Directions Financières dans la mise en œuvre progressive de leurs plans de transformation afin de les aider à anticiper les besoins de leur organisation et leur permettre de mesurer et piloter au mieux la performance de leurs activités.